Publicité

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Les échantillonages

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Les échantillonages

    Stretching signifie effectivement étirement : on étire des échantillons (autrement dit, on change la vitesse de lecture) afin d’utiliser un même échantillon pour plusieurs notes afin de limiter l’empreinte mémoire.
    http://www.sinerj.org/~loyer/piano/

    It's never too late to learn to play the piano. (tip of the day)

    Côté piano : Yamaha CLP150, VSL CFX et Vienna Imperial, Garritan CFX, Bechstein Digital Grand, Ivory, Galaxy et beaucoup d’autres pianos virtuels - Côté synthé : Roland A-500 Pro, Arturia V Collection 7, Korg Legacy Collection, Air Music Technology plugins, OP-X Pro II, dexed (émulateur DX7 libre) - DAW : Reaper 6, Cubase Artist 9 - Interface audio : Steinberg UR22 -
    Casque : AKG K-702

  • #2
    Attention à ne pas confondre ces 3 notions:
    • Pitch shifting : consiste à modifier la tonalité sans changer la durée du son, utilisé dans les PA pour diminuer le nombre d'échantillons nécessaires et aussi pour transposer un MP3 sans modifier le tempo.
    • Time stretching : consiste à modifier le tempo sans modifier la tonalité : utilisé dans les PA pour accélérer ou ralentir le tempo des MP3 sans modifier leur tonalité
    • Stetched tuning : utilisé dans les instruments à cordes métalliques (par exemple les pianos acoustiques) pour corriger des effets physiques et psycho-acoustiques gênants. Pour simplifier, si on accordait les notes dans les graves et dans les aigues de façon exacte, cela sonnerait faux à cause des battements provoqués par les harmoniques. Alors on modifie l'accordage ainsi: les aigues sont décalés vers le haut et les graves vers le bas pour corriger. D'ailleurs, les Concert Grand des PA1000, PA700 et PA4X sonnent légèrement faux dans les aigues et les graves car la production du son par le générateur de son du PA n'a pas ce défaut or le Piano échantillonné contient la correction du piano acoustique original. Le son du Yamaha C5 évoqué plus haut ne souffre pas de ce problème.
    Si les détails vous intéressent, voici un lien:

    Commentaire


    • #3
      Envoyé par galettouille
      Très intéressant mais malheureusement ces infos sont bien mal placées.
      En sampling on parle de "Mapping" : disposition des samples sur les touches du clavier.
      Je pense effectivement qu'un petit tuto à l'usage des "novices" en la matière, bine placé dans la bonne rubrique serait le bienvenu.

      KORG Pa800 - Technics SX-KN800 - Mes Contes Fantastiques
      Il vaut mieux mobiliser son intelligence pour des bêtises que de mobiliser sa bêtise pour des choses intelligentes.

      Commentaire


      • #4
        Effectivement par stretching, j’entendais « sample stretching » (c’est ainsi que pianoworld l’introduit), ce qui n’est pas un étirement du rythme ou des octaves. Pitch shifting est plus orienté résultat (changement de hauteur), et désigne souvent des algorithmes complexes qui ne changent pas le rythme. « Sample stretching », est plus le comment : il s’agit d’un simple rééchantillonage, et touche la hauteur et la durée (ce n’est pas trop grave avec des notes seules, sans rythme et avec un facteur proche de 1. Surtout qu’avec le bouclage des échantillons... la décroissance est gérée de façon à part et n’est donc pas affectée). C’est donc une 4ème notion.

        L’article français qui évoque la dilatation ou l’étirement d’octave est : https://fr.wikipedia.org/wiki/Inharmonicité_du_piano
        Dernière modification par floyer, 15 mars 2018, 15h04.
        http://www.sinerj.org/~loyer/piano/

        It's never too late to learn to play the piano. (tip of the day)

        Côté piano : Yamaha CLP150, VSL CFX et Vienna Imperial, Garritan CFX, Bechstein Digital Grand, Ivory, Galaxy et beaucoup d’autres pianos virtuels - Côté synthé : Roland A-500 Pro, Arturia V Collection 7, Korg Legacy Collection, Air Music Technology plugins, OP-X Pro II, dexed (émulateur DX7 libre) - DAW : Reaper 6, Cubase Artist 9 - Interface audio : Steinberg UR22 -
        Casque : AKG K-702

        Commentaire


        • #5
          Envoyé par floyer Voir le message
          Effectivement par stretching, j’entendais « sample stretching » (c’est ainsi que pianoworld l’introduit), ce qui n’est pas un étirement du rythme ou des octaves. Pitch shifting est plus orienté résultat (changement de hauteur), et désigne des algorithmes complexes qui ne changent pas le rythme. « Sample stretching », est plus le comment : il s’agit d’un simple rééchantillonage, et touche la hauteur et la durée (ce n’est pas trop grave avec des notes seules, sans rythme et avec un facteur proche de 1. Surtout qu’avec le bouclage des échantillons... la décroissance est gérée de façon à part et n’est donc pas affectée). C’est donc une 4ème notion.

          L’article français qui évoque la dilatation ou l’étirement d’octave est : https://fr.wikipedia.org/wiki/Inharmonicité_du_piano
          Merci pour la version française, c'est en effet plus simple pour tout le monde :cool

          Commentaire


          • #6
            Il peut être opportun de noter que les cordes frottées ne sont pas affectées par l’inharmonicité et donc l’étirement d’octave.

            Par ailleurs, un échantillon bouclé fusse t-il enregistré d’un piano n’a pas d’inharmonicité puisque toutes les fréquences sont multiples de la fréquence de bouclage.
            http://www.sinerj.org/~loyer/piano/

            It's never too late to learn to play the piano. (tip of the day)

            Côté piano : Yamaha CLP150, VSL CFX et Vienna Imperial, Garritan CFX, Bechstein Digital Grand, Ivory, Galaxy et beaucoup d’autres pianos virtuels - Côté synthé : Roland A-500 Pro, Arturia V Collection 7, Korg Legacy Collection, Air Music Technology plugins, OP-X Pro II, dexed (émulateur DX7 libre) - DAW : Reaper 6, Cubase Artist 9 - Interface audio : Steinberg UR22 -
            Casque : AKG K-702

            Commentaire


            • #7
              Non, on boucle le plus long possible avec éventuellement un fondu, en visant de préférence le point zéro de la fondamentale.

              Commentaire


              • #8
                C’est vrai qu’en bouclant non pas un cycle, mais 1s... on peux avoir une fondamentale à 220Hz et un partiel à 441Hz. Par exemple. Reste à définir la bonne longueur. Je peux me tromper, mais suppose qu’une mauvaise période et le début du deuxième partiel et sa fin se rebouclent en opposition de phase et s’atténuent lors du fondu, cela qui peut créer un battement. (Cas où l’inharmonicité nécessite un 440,5Hz par exemple). Le problème est qu’il y a plusieurs partiels avec chacun son écart.

                Je n’ai pas compris sur le point 0 de la fondamentale. On reboucle lors d’un passage à 0 du signal formé par la somme des partiels (dont la fondamentale, mais pas seulement). Pour reboucler sur la phase de la fondamentale, il faudrait un outil qui extrait cette fondamentale (filtre passe bas), pour proposer des périodes ad’hoc. En bouclant, le signal n’est plus continu, et le fondu est alors impératif. Je suppose que les outils classiques ne vont pas si loin.

                Sur mon piano de 2002, je doute que les échantillons soit bien long... il faudrait que je vois...
                http://www.sinerj.org/~loyer/piano/

                It's never too late to learn to play the piano. (tip of the day)

                Côté piano : Yamaha CLP150, VSL CFX et Vienna Imperial, Garritan CFX, Bechstein Digital Grand, Ivory, Galaxy et beaucoup d’autres pianos virtuels - Côté synthé : Roland A-500 Pro, Arturia V Collection 7, Korg Legacy Collection, Air Music Technology plugins, OP-X Pro II, dexed (émulateur DX7 libre) - DAW : Reaper 6, Cubase Artist 9 - Interface audio : Steinberg UR22 -
                Casque : AKG K-702

                Commentaire

                Chargement...
                X