Publicité

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Interview d'Yves USSON ( Yusynth) par Foreverchild

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Interview d'Yves USSON ( Yusynth) par Foreverchild

    Hello à tous,
    dans la migration du forum vers la V5, nous avions perdu cette interview d'Yves Usson (Yusynth) que j'avais réalisé.
    Heureusement, je l'ai retrouvé dans mes archives persos, mais j'en ai également profité pour lui soumettre trois nouvelles questions.

    Une fois de plus Yves s’est prêté au jeu avec la gentillesse, la disponibilité et le professionnalisme qu’on lui connaît.
    Merci Yves!!!

    Enjoy!!!

    FOREVERCHILD : Pourrais-tu nous présenter ton parcours personnel en quelques lignes ?
    YVES USSON: Je suis scientifique (Docteur en Biologie Cellulaire et Moléculaire, actuellement chercheur au CNRS) dans le domaine de l’ingéniérie pour la santé et la biologie. Mon domaine de prédilection est la microscopie quantitative. La lutherie électronique (SDIY) est mon hobby et occupe mon temps de loisir.


    FD: Dans quel univers musical as-tu baigné quand tu étais enfant et adolescent ?
    Y.U: Curieusement mon enfance n’a été que très peu baigné par un environnement musical, mes parents écoutaient peu de musique à la maison et si je me rappelle c’était essentiellement du Gilbert Bécaut, ou du Jacques Brel. Sinon je me souviens avoir été intrigué par des musiques de rares émissions TV dans les années 1960, que des années plus tard j’ai pu identifier comme la musique électronique de Tom Disenvelt et puis de Jean-Jacques Perrey.
    Pendant mon adolescence je me suis ouvert à la musique de l’époque, rock d’abord puis rapidement Pink Floyd, Yes, Genesis puis vers 16/17 ans Tangerine Dream, Klaus Schulze, Ashra Tempel etc…


    FD: Quels ont été tes derniers coups de cœur musicaux ?
    Y.U: En fait je m’intéresse beaucoup aux compositeurs français de musique électronique et j’ai découvert il y a 1 an et demi les deux CD Frank Ayers publiés chez PWM-association. J’apprécie aussi beaucoup les oeuvres d’autres artistes de PWM (Olivier Briand, Bertrand Loreau, Pierre-Jean Liéveaux, Kurtz Mindfield et d’autres encore…). Sinon dans ce qui est produit actuellement dans le « mainstream » il n’y a rien qui m’ait provoqué de véritable émotion musicale même si de temps à autre un artiste peut attirer mon attention, par exemple Christine Ott (ondes Martenot et piano).


    FD: Peux-tu nous en dire plus sur ta collaboration avec Arturia sur le Minibrute ? Comment la rencontre s’est-elle faite et qu’est-ce qui t’a poussé à bosser avec eux ?
    Y.U: Ma rencontre avec Arturia et mon engagement dans le projet Minibrute a été le résultat de rencontres avec un ami, Antoine Back pour ne pas le nommer, que je connaissais via le forum Anafrog et qui travaillait alors au service technique d’Arturia. Quand cette compagnie en 2010 a voulu développer un petit synthétiseur analogique à prix abordable, mon ami a indiqué qu’à quelques kilomètres du siège social se trouvait une personne expérimentée dans le domaine et qui avait développé un gros modulaire (le Yusynth). Le patron d’Arturia m’a donc convié pour me présenter leur projet. Il faut se rappeler qu’en 2010 il n’y avait pas d’offre abordable dans le domaine, soit il fallait acheter du vintage soit du Moog hors de portée pour beaucoup. Le projet m’a plu car d’une part il m’offrait la possibilité de réaliser un souhait (voir renaître une industrie française du synthétiseur) et d’autre part réaliser un petit synthétiseur compact mais suffisamment performant pour que ce ne soit pas un jouet (comme pouvait l’être alors le Korg Monotron). Enfin ce qui me plaisait était que je disposais d’une certaine liberté de choix et puis cela m’a permis d’inventer le metalizer (un circuit dont je suis fier).


    FD : Peux-tu nous expliquer le principe du Metalizer? Qu'apporte t-il à un synthé à synthèse soustractive "traditionnelle"?
    Y.U: Le metalizer est ce que l’on appelle un Wavefolder, ce qui se traduit par « plieur d’onde ». Le principe de base consiste à utiliser un circuit avec un comportement non-linéaire, par là comprenons que le signal va être transmis de façon différente si son volume passe un seuil donné. En dessous du seuil le signal est transmis normalement mais si le signal dépasse un certain seuil les valeurs de signal vont être transmises en miroir par rapport au seuil. Comme illustré ci-dessous (en haut signal d’entrée, en bas signal de sortie).



    Si l’on chaîne deux de ces circuits (en fait 4 sur le Minibrute) on va obtenir des formes de plus en plus complexes et riches en harmonique.



    Du coup l’usage d’un Metalizer s’apparente à un principe de synthèse additive, on rend le signal de plus en plus riche en harmoniques.


    FD: Merci pour ces explications! As-tu participé à l’élaboration du Microbrute ou le Matrixbrute ?
    Y.U: Oui à mais à des degrés différents. Le Microbrute est une déclinaison en version réduite du Minibrute, et j’ai encadré le travail des ingénieurs pour rendre les circuits plus compacts, de plus j’ai validé certaines additions comme le circuit de quinte du sub-oscillateur créé par Bruno Pillet (Ingénieur Arturia). J’ai aussi réalisé quelques une des fiches de preset du MicroBrute.
    Pour le MatrixBrute ma participation est différente car je n’ai pas contribué au design électronique. En effet j’ai principalement participé à la définition des caractéristiques (spécifications) du synthétiseur. J’ai validé un certain nombre des nouveaux circuits (filtre ladder, cross-modulation etc…), enfin j’ai participé aux bêta-tests. Arturia m’a aussi proposé de participer à la réalisation des presets mais j’ai décliné l’offre car je n’étais pas disponible à ce moment là.


    FD: . Tu as récemment développé un synthé modulaire nommé Yusynth : comment l’idée a-t-elle germé dans ton esprit ?
    Y.U: Premièrement je voudrais rectifier, le projet Yusynth date déjà de près de 12 ans (et oui le temps file vite).
    L’idée est ancienne car elle me trottait en tête depuis 1980… En fait ce n’est que depuis 2000 que je me suis ré-intéressé à la synthèse sonore et rapidement mon vieux projet a refait surface. Au départ je visais un petit synthé modulaire simple, compact et économique. Puis en 2005 j’ai fait la connaissance d’Olivier Grall, possesseur de merveilleux modulaires vintages (Moog, Emu, Roland, ARP, RSF, Polyfusion, PPG…) et cela m’a fortement impressionné et stimulé. Aussi, ai-je proposé à Olivier de réaliser deux gros modulaires de qualité professionnelle, un pour Olivier et un pour moi. Je me chargeais de la conception et la réalisation électronique, Olivier se chargeant de faire réaliser des façades par un imprimeur professionnel.
    Très vite j’ai décidé de partager ce travail avec la communauté et j’ai mis en place le site yusynth.net pour y exposer mes réalisations et y rendre disponible les schémas, circuits imprimés et instruction de montage afin que chacun puisse s’en fabriquer un. A ce jour il y a au moins deux cents yusynth dans le monde !


    FD: Félicitations !!! Peux-tu nous en dire plus sur sa conception, ses spécificités ?
    Y.U: Ma volonté au départ était de me suivre le standard MU de Synthesizers.com (car je possède un modulaire de ce format). Je voulais aussi n’utiliser que des composants simples et disponibles dans les magasins d’électroniques courants (ce qui est difficile car beaucoup de composants qui étaient encore disponible au début du projet en 2005 ne le sont plus nécessairement aujourd’hui…). Les circuits imprimés sont tous en simple face pour qu’un amateur puisse les fabriquer dans sa salle de bain. Pour ce qui est des valeurs de signaux et de contrôles elles sont compatibles avec les standards actuels.


    FD: Qu’apprécies-tu le plus : un gros modulaire qui permet des tas d'innovations sonores ou bien un synthé analogique à mémoire (genre Prophet6 ou Polyevolver, par exemple) ?
    Y.U: Oui la première option sans aucun doute même si j’apprécie le Prophet 6. Mes gouts et mes aptitudes sont plus orientées vers le « sound-design » et la création d’univers sonores plutôt que vers des pièces mélodiques.


    FD: As-tu des synthés numériques (FM, VA….) à la maison ?
    Y.U: Trois : Waldorf microWaveXT, Korg Wavestation EX, Korg SV-1.


    FD : Quel type de synthèse préfères-tu? Dans laquelle te sens-tu le plus à l'aise?
    Y.U: Ma synthèse de prédilection est la synthèse soustractive (« vintage » oblige) et je pense bien la maîtriser maintenant. Mais je m’intéresse aussi beaucoup aux autres modes de synthèse. Actuellement je m’essaie à la synthèse granulaire (numérique) et j’ai l’intention de me fabriquer un synthé analogique (et oui…) de synthèse additive ! De temps à autres je m’amuse avec la FM mais c’est moins ma tasse de thé.


    FD: Y a t-il des synthés que tu as possédé et que tu regrettes d’avoir vendu ?
    Y.U: Non, en fait je n’en ai vendu que très peu, deux et je ne les ai jamais vraiment apprécié. Il s’agissait d’un sampler EMU Emax II HD, et un CASIO CZ1. En fait je garde tout ce que j’aime.


    FD: Y a-t-il des synthés que tu rêves d’essayer ?
    Y.U: J’ai pu pratiquement essayer tout les modulaires vintages et les claviers vintages et la plupart des modernes… J’aimerais mettre mes mains sur un ConBrio ADS 200 ou sur le mythique TONTO (actuellement dans un musée à Vancouver)!


    FD : Que penses-tu de la côte très élevée des vintages(on aurait pu croire qu'après la sortie de tant de néo-analos, les prix baisseraient, mais il n'en est rien, au contraire). Est-ce justifié pour toi? Si oui, peux-tu nous expliquer pourquoi(circuits vieillissants ou collection d'un objet culte, par exemple)?
    Y.U: Cette côte élevée m’exaspère totalement car elle n’est pas le résultat d’une rareté technologique ou d’une valeur intrinsèque réelle mais le fruit combiné du fantasme pas nécessairement justifié de certains amoureux du vintage et surtout l’opportunisme regrettable de spéculateurs que je méprise. Voir le prix qu’atteint un Synthi-EMS est pour moi complètement absurde, avec un Matrixbrute on peut faire tout ce que fait un Synthi-EMS aussi facilement et rapidement et ce pour 4 fois moins cher ! On arrive en ce moment à la même dérive qui touche le monde de l’Art, la valeur numéraire n’a plus rien à voir avec l’objet lui-même mais est déterminé par une démarche purement spéculative.


    FD: De tous les instruments que tu as pu essayer ou que tu rêves de posséder, quel est celui que tu mettrais dans tes bagages sur une île déserte ?
    Y.U: Ouch, cruel choix que celui-là… Ce serait un gros modulaire… un Yusynth pourquoi pas ou bien un Oberheim FVS.


    FD: En poussant dans cette direction, quel serait pour toi le synthé ultime ? Tu peux te lâcher en termes de specs( :D) !!!
    Y.U: Et bien le MatrixBrute s’en approche bigrement en fait. S’il faisait le café en plus ce serait parfait ;-)


    FD: Effectivement :D…..Joues-tu d’autres instruments que du clavier ?
    Y.U: Non, je m’essaie lamentablement à la guitare et au thérémine.


    FD: Quels sont tes projets à venir ?
    Y.U: J’ai deux gros projets dans mes cartons :
    • un synthétiseur monophonique par synthèse additive analogique (pour la beauté de l’art car ce n’est pas un projet industrialisable),
    • un synthétiseur monophonique par modélisation physique analogique (même remarque que pour le précédent).
    Yves-Usson-aka-yusynth-gs.jpg
    Dernière modification par tri_tonton, 10 avril 2018, 09h52.
    Message envoyé depuis mon minitel.

    Le paradis est un endroit ou le second solo de Mr Crowley ne finit jamais.....

    [Mettre un avatar]

  • #2
    2 passionnes que l'on retrouve dans un dialogue riche et interessant !
    On attendait Paques et cette interview a donc ressucite !

    Fred, anal-oeuf-gique
    __
    Kronos 73, Nord Stage 2EX compact, AX-7 Widi !
    https://www.youtube.com/watch?v=Tg_PS8gsZ4Y

    Commentaire


    • #3
      Merci Fred!!!
      Message envoyé depuis mon minitel.

      Le paradis est un endroit ou le second solo de Mr Crowley ne finit jamais.....

      [Mettre un avatar]

      Commentaire


      • #4
        Interview très intéressante ! Merci beaucoup pour ce partage !
        Mon monde synthphonique ------- SoundCloud ------- Twitter

        Synthés : Access : Virus B - Clavia/Nord : Nord Wave, Nord Lead 4 - Arturia : MatrixBrute - Korg : Kaossilator PRO, Monotron classic + Delay, R3 vocoder, Triton Extreme 88 (+MOSS), Wavestation SR, 01W/FD - Roland : AX-Synth, FA-06, V-Synth XT - Yamaha : DX7IIFD, SY99 - VSTi: Operator (sous live 8), OPX-PRO, Polykb
        Sampler/Séquenceur : Yamaha TX16W, Akai MPC 1000, Roland SP-404SX.
        Batterie/Boîte à rythmes : Roland V-drum TD9K, Yamaha RX5, DTX-12, Pearl Decade Maple, Tama Cocktail Jam 16"
        Config son/enregistrement/effets : Yamaha MG124CX + The T.Mix 1202 - M-Audio : FW Audiophile,
        BX5a - laptop Toshiba Satellite A300 - Ableton Live 8 - Korg : D12, SR1 SOS,
        Kaoss Pad 3 - Micro Shure SM57 - Micro Shure Beta 54 -AKG K701 - Edirol UM-880

        [CHARTE AK] [Mettre un avatar (tuto)]


        Commentaire


        • #5
          Ouuuuups!!!!
          J'ai complétement zappé de te répondre. Toutes mes excuses.

          Merci beaucoup Claire!
          Message envoyé depuis mon minitel.

          Le paradis est un endroit ou le second solo de Mr Crowley ne finit jamais.....

          [Mettre un avatar]

          Commentaire


          • #6
            C'est très bien d'avoir zappé la réponse car ça m'a permis de relire cet interview qui est vraiment très intéressant.
            http://www.deb8076.eu/BioexpressDeb76/index.html

            Commentaire


            • #7
              C'est toujours une très belle histoire à relire , merci
              Le Modulaire c'est l'art de faire copuler d'excitantes bananes avec un tas de petits trous , pour faire miauler de plaisir , ces oscillateurs dévergondés !

              Commentaire


              • #8
                Merci à vous deux.
                Message envoyé depuis mon minitel.

                Le paradis est un endroit ou le second solo de Mr Crowley ne finit jamais.....

                [Mettre un avatar]

                Commentaire

                Chargement...
                X