Publicité

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Novation X-Station 25 par françois

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Novation X-Station 25 par françois

    J'ai enfin eu le temps de tester mon X-Station, voici donc un test de la bête.

    En fait, le mien est un ReMOTE Audio 25 et non un X-Station. La différence ? Quasiment aucune. Le ReMOTE Audio a été renommé X-Station pour unifier les noms des produits de la gamme Novation. En fait, il y a une seule différence. Avec le ReMOTE l'utilisateur disposait de 50 emplacements mémoire. Avec le X-Station, dix emplacements sont perdus en raison de la présence du synthé virtuel.

    J'ai profité du changement du réseau revendeur pour m'équiper. Novation a été racheté par Focusrite, et ces derniers vont utiliser leur réseau de revendeurs pour distribuer les produits Novation. Cela veut dire que les revendeurs actuels qui perdent leur concession se sont dépêcher de casser les prix afin de se libérer de leur stock. Résultat des courses, je récupère un ReMOTE Audio 25 pour 2500 F au lieu d’environ 4000 F. Merci Focusrite !

    Déballage de l’engin. Manuel, long câble USB avec prise A et prise B, CD-ROM, modèles pour divers VSTi (FM7, B4...) et trois modèles nus prêts à l’emploi. Première étape, l’installation. Pour moi ce fut long car il aura fallu d’abord faire l’installation du pilote du ReMOTE Audio pour pouvoir effectuer la mise à jour en X-Station, puis réinstaller le pilote X-Station, puis aller sur le site de Novation pour récupérer le dernier pilote et l’éditeur (dont nous reparlerons plus tard). Longue procédure donc, mais sans problème. Tout fonctionne parfaitement.

    De quoi se compose le X-Station ? Je vous laisse le soin d’aller sur le site de Novation (www.novationmusic.com) pour regarder les photos et lire les caractéristiques. Novation a approché le X-Station différemment des autres fabricants de contrôleur MIDI actuels tels M-Audio, Alesis, Evolution... J'aime cette approche car elle consiste en fait à regrouper les commandes par fonction plutôt que de fournir une rangée de potards et de curseurs. Le X-Station se compose d'une partie fixe et d'une partie réglable par l'utilisateur.

    Côté partie fixe, on trouve des commandes générales (choix des banques, octave, joystick, pavé tactile, etc...). Côté partie réglable, Novation a divisé le contrôleur en 7 parties. Neuf potards et trois boutons pour OSC/Mixer, six potards et quatre boutons pour les filtres, deux potards et trois boutons pour les LFO, deux potards et un bouton pour les effets, un potard et deux boutons pour l’arpégiateur, neuf boutons et cinq curseurs pour les enveloppes, et quatre boutons et quatre curseurs pour l’ADSR. C’est donc une approche intéressante car elle regroupe les grandes fonctions d’un synthétiseur en zones logiques d’utilisation. Bien sûr, rien ne vous empêche d’assigner ces potards et boutons comme bon vous semble. Mais ça veut dire que vous pourrez vous passer de modèles (templates en carton) avec de nombreux synthés vu que ce système est suivi par la majeure partie des fabricants. Un bon point.

    Premier essai avec un VSTi. L’audio et le MIDI du X-Station sont bien reconnus, je lance TERA. Réglage dans TERA, et bingo, tout se passe comme prévu, le temps de latence est déjà très bas. Néanmoins, j’ouvre le panneau de contrôle ASIO pour effectuer différents réglages et voir ce que je peux obtenir. Après divers tests, j'arrive à obtenir au mieux une latence de 3 ms, ce qui est vraiment très bas. Je me décide de me fixer sur une latence de 6 ms pour raison de compatibilité avec mon système Creamware dont le réglage ULLI est de 6 ms. En tout état de cause, 6 ms à 44,1 kHz, c'est parfait.

    Une chose tout de même à noter. La carte audio intégrée est très bien, mais Novation ne livre pas de pilote GSIF. Donc pas de contrôle de Gigastudio, une déception pour moi qui vient de m'équiper avec Giga 3. Ma carte Creamware possède un pilote GSIF, donc le X-Station ne servira que de contrôleur MIDI. Pour ceux qui souhaitent contrôler Gigastudio, c’est un point à retenir. Pas la peine d’aller chercher chez Novation.

    Mis à part ce manque de GSIF, la partie audio du Novation est excellente. On retrouve les prises actuelles combo XLR/jack pour deux entrées et des jacks pour deux sorties en 24 bits, avec alimentation fantôme pour chaque entrée (sélectionnable au moyen d’un bouton sous audio in). Là encore, pas mal du tout et très polyvalent. On rajoute un sortie S/PDIF, trois prises MIDI in, out1 et out2, deux entrées pour une pédale de sustain et une pédale d'expression. Assez complet donc. AU niveau audio, là où le X-Station marque des points, c'est dans le monitoring. En effet, il y a un potard de mixage qui permet de mixer le signal entre signaux d’entrée et de sortie (attention à désactiver l’option de direct monitoring du logiciel pour utiliser cette fonction sur le X-Station). Ce direct monitoring est à zéro de latence ! Enfin, on note la présence d'un module d'effets sur le signal d'entrée. Ce module d'effets consiste en deux effets indépendants comprenant Delay, Reverb, Chorus, Compression, Distortion, et EQ, qui peuvent être utilisés simultanément. Là encore, pas mal du tout.

    En sus de la partie MIDI et de la partie Audio, Novation a fait bon usage du DSP en incluant un synthé virtuel. On retrouve le même moteur que leur série KS, mais en monotimbral à huit voix. L’utilisateur peut jouer avec deux banques de 100 presets chacune, et les potards et boutons sont bien sûr là pour faciliter l’édition et la création de presets supplémentaires mais qui doivent écraser un preset existant. Ce synthé virtuel est pas mal. Pas le fin du fin, mais déjà très bien. Les deux effets sont disponibles, ce qui augmente le résultat du son au finish. Pour ceux qui s’attendent à trouver un concurrent à Virus ou Waldorf, passez votre chemin. Les sons ici sont très propres. On a l’impression d’écouter un Yamaha CS1x. Allez écouter les démos du KS pour vous faire une idée. Une bonne chose, les banques d’usine font pleinement usage du joystick et du pavé tactile X, Y. Et avec les contrôles présents, il est facile de créer des presets puisqu’il n’y a pas besoin de naviguer plein d’écrans différents.

    Notez qu'il y a une limite importante. Lorsqu'on utilise le synthé virtuel, ce dernier prend pour lui la prise audio entrée 2. Donc vous ne disposez que de input 1. En positionnant le potard de niveau au milieu, vous pouvez alors utiliser les deux signaux en sortie et envoyer le son du synthé directement dans votre logiciel d’enregistrement audio par USB. Cool. La limite ici est que avec ce réglage vous ne pouvez pas enregistrer les effets en stéréo, et de nombreux presets utilisent les deux effets. La deuxième limite imposée par l’usage du synthé virtuel est que celui-ci n’est pas disponible lorsque le X-Station est en mode contrôleur. En résumé, il faudra donc enregistrer en audio la partie jouée par le synthé virtuel dans le logiciel, puis repasser en mode contrôleur pour continuer l’édition et le contrôle des VSTi.

    Côté MIDI, on peut donc utiliser la prise USB ou la prise MIDI, pratique. Le X-Station est très complet au niveau MIDI car il fonctionne avec les messages CC, les paramètres NRPN et RPN, les paramètres MMC, les changements de programme et les messages SysEx. L’affectation des contrôles est grandement facilitée par le logiciel (PC et Mac) livré, X-Station Editor, qui affiche le graphique d'un X-Station et les commandes à assigner. Les deux modes d'assignation sont possibles, soit par apprentissage (on bouge les commandes, le MIDI learn) soit par saisie d’une commande MIDI ou d’un message SysEx directement. Ce logiciel sert aussi à mettre à jour l’OS du X-Station ainsi qu’à envoyer ou recevoir des messages SysEx. Très bien fait, et les utilisateurs Mac ne sont pas laissés derrière.

    Que dire d’autre au niveau des caractéristiques ? Pas grand chose. Les potards, curseurs, notes, tout ça c’est du plastique, mais pas du plastoc si vous voyez ce que je veux dire. L’ensemble est bien monté. Au niveau alimentation, l’utilisateur peut choisir entre alimentation par le port USB, par le bloc d’alimentation externe, mais aussi par piles, rechargeables lorsque le X-Station est alimenté par USB ou secteur.

    En conclusion, je suis très satisfait de mon achat. J’hésitais à cause du prix un peu élevé, et je me posais la question de savoir si le M-Audio Ozone ou l’Alesis Photon X ne représentaient pas le bon compromis qualité/prix. Il est vrai que le prix du X-Station le mettra sans doute hors de portée de certaines bourses. Néanmoins, c’est vraiment le contrôleur le plus complet du marché, très bien intégré, et avec de très bonnes qualités audio, une interface MIDI pratique, pleins de commandes et le bonus d’un synthé virtuel très correct. Pour moi, le caractère intégré du X-Station reste le critère essentiel. J’aurais pu prendre un contrôleur MIDI et une carte audio externe USB ou FireWire mais je préfère de loin le tout-en-un qui me permet de juste prendre le X-Station et mon Toshiba, et un casque.

    Points négatifs ? OK, le prix, et le manque de pilote pour Gigastudio. A part ça, j’ai entendu que la carte audio intégrée a besoin d’un ordinateur puissant pour fonctionner sans craquement audio. On parle d'un Mac avec au moins un G4 1Ghz et d'un P4 1 Ghz pour que tout fonctionne correctement. Je ne peux rien dire à ce sujet puisque mon système fonctionne sans problème mais mon Toshiba est muni d’un P4 3,4 Ghz.

    Voilà, quelques remarques sur mes premiers pas avec le X-Station. Je rajouterai peut-être d’autres commentaires si la pratique le justifie. En tout état de cause, si vous chercher un contrôleur puissant, la série des X-Station en 25, 49 ou 61 notes est à considérer.
    Kronoscopie, tout sur le Kronos

    http://www.kronoscopie.fr

  • #2
    Des photos !! Des photos !!

    Commentaire


    • #3
      :x

      http://www.novationmusic.com
      Kronoscopie, tout sur le Kronos

      http://www.kronoscopie.fr

      Commentaire


      • #4
        interessant

        Commentaire


        • #5
          je confirme,

          voici un peu plus d'un an que je possède le xstation 61.
          C'est vraiment un tout en un très appréciable.

          le double rack d'effet intégré m'a rendu pas mal de services,...même lorsqu'il manquait un rack d'effet pour une basse,...sisi,..c'est assez incroyable,...que ce soit guitare, voix micro avec alim fantôme,...il prend tout... sans se poser de question,...et vous enregistrez toutes vos config avec les templates,..qui sont au nombre de 50 dans ma version OS 3.03

          ce que j'aime c'est la très grande qualité du synthé à modélisation,...le son est très fluide,...pas de souffle.
          le clavier très agréable
          Avec mon powerbook G4 1,5Ghz,...aucun craquement pas un seul problème.

          vraiment je n'ai jamais compris pourquoi novation n'a pas continué dans ce crénau,...car ils étaient les meilleurs tout simplement.

          Commentaire


          • #6
            salut aux possesseurs de ce merveilleux combo qu'est le X-station.
            je voudrais savoir combien d'AKiens (ca se dit ça ?) possede cette becane et eventuellement ,si des patch perso les interesserais ?
            ===== Tophe. =====
            """""""""""""""""""""""""""""

            Motif ES7 et X-Station 61(a vendre) et pas mal de VSTi.
            en quete de PLG150,AN,DX,VL...

            Commentaire


            • #7
              "akien" se dit en effet

              et pour les patches, biensure que ça interesse

              je te dis comment faire par Message Privé
              Soutenez Manu, le fondateur d'Audiokeys en achetant sur Steel Music https://www.steelmusic.fr

              Steel Music : magasin de musique Toulon var France - Vente en ligne d'instruments de musique - Location - Sav - Librairie Musicale

              Korg KrOnOs 2 88 - Roland Jupiter X - Roland Fantom 07 - UA Apollo Twin Duo - Hammond B3 1964 - Leslie 122 - Leslie 147 - Yamaha C5 1987 - Steinberg Cubase 12 - Presonus Faderport 16 - Tout STEINBERG - Tout NATIVE INSTRUMENTS - Tout TOONTRACK - Studio Desk Music Commander White - Yamaha HS8 WH - ARTURIA V-Collection 8 - AUDIO TECHNICA AT4033ASM - LD Systems RF1 - PRESONUS SCARLETT OCTO PRE - MACKIE HM-800 - AUDIO TECHNICA ATH-M50X - LD Systems U505.1 IEM

              Commentaire


              • #8
                J'ai relu le message de François, car depuis que j'ai testé les vsti, j'ai revu mon panel de choix quant à mon deuxieme clavier.

                Si j'ai bien tout compris, le X-station 61 que je vois à 699 euros sur le net est le même que le remote 61 à 470 euros. Il suffit seulement d'un mise à jour de l'OS sur le site novation. J'ai bon là ?
                Vigilance - Vigil' pour les intimes

                KORG PA2X PRO, Yamaha CS1X, YAMAHA HS80M, Sennheiser HD202, SHURE SM58, The T-mix 1202, M-audio delta 24/96, Cubase SX

                Commentaire


                • #9
                  Non. Le Remote possède moins de fonctions et boutons que le X-Station et pas de synthé. C'est le Remote Audio qui s'est transformé en X-Station.
                  Kronoscopie, tout sur le Kronos

                  http://www.kronoscopie.fr

                  Commentaire


                  • #10
                    Ah OK, merci de la précision François
                    Vigilance - Vigil' pour les intimes

                    KORG PA2X PRO, Yamaha CS1X, YAMAHA HS80M, Sennheiser HD202, SHURE SM58, The T-mix 1202, M-audio delta 24/96, Cubase SX

                    Commentaire

                    Chargement...
                    X