Publicité

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Compo-atonalité-discussion ouverte.

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Compo-atonalité-discussion ouverte.

    Bon voilà suite à une proposition d'un "concours" ( ou pas?), j'ouvre ce post afin de voir ce qui pourrait intéresser peut être de manière plus spécifique certain membre d'AK.
    je propose une compo basée sur des contraintes plus spécifiques comme la proposé Deb76,lylo, notamment . L'atonalité, l'emploi de bruitage, sont des pistes, moi j'avais pensé à l'utilisation de contraintes d'écritures, par exemple utiliser un mode pentatonique non altéré basé sur un nombre d'accord défini ( tourner autour de 4ou 5 accords par exemple) et si tenir absolument. Cela permet évidemment d'être plus précis dans d'éventuels votes et explications du pourquoi comment de la compo. Ça pourrait être amusant de voir les partis pris l'un irait vers une bossa, un autre vers du classique, du ethnic, ou que sais je...
    l'avantage c'est que le style est libre, seule ces "contraintes"d'écriture lierais les compos entre elles.
    j'attends vos proposition et qui serait intéressez?
    https://soundcloud.com/neok-1

  • #2
    Bonjour,
    Envoyé par neok Voir le message
    Bon voilà suite à une proposition d'un "concours" ( ou pas?), j'ouvre ce post afin de voir ce qui pourrait intéresser peut être de manière plus spécifique certain membre d'AK.
    je propose une compo basée sur des contraintes plus spécifiques comme la proposé Deb76,lylo, notamment . L'atonalité, l'emploi de bruitage, sont des pistes, moi j'avais pensé à l'utilisation de contraintes d'écritures, par exemple utiliser un mode pentatonique non altéré basé sur un nombre d'accord défini ( tourner autour de 4ou 5 accords par exemple) et si tenir absolument. Cela permet évidemment d'être plus précis dans d'éventuels votes et explications du pourquoi comment de la compo. Ça pourrait être amusant de voir les partis pris l'un irait vers une bossa, un autre vers du classique, du ethnic, ou que sais je...
    l'avantage c'est que le style est libre, seule ces "contraintes"d'écriture lierais les compos entre elles.
    j'attends vos proposition et qui serait intéressez?
    Dans ma proposition, j'avais proposé de prendre l'atonalité comme base mais là tu évoques en exemple l'utilisation d'un mode pentatonique non altéré basé sur un nombre d'accords défini. Soit mais où est l'atonalité évoqué dans l'ouverture du sujet "Compo-atonalité-discussion ouverte" ? On reste là, dans le cadre du tonal, non ?

    Commentaire


    • #3
      C'est une proposition + pour ouvrir la discussion a d'éventuels convergences. L'atonalité en soit ne me dérange pas, on peut voir s'il y a d'autre AK preneur ( auquel cas ben allons y ) Mais j'ai peur que l'on ne fasse ce concours qu'à 2 ...
      Peut être peut t'on faire évoluer les "spécificités" permettant d'aller autant dans l'atonalité que vers d'autres horizons?
      Ou plus difficile prévoir un passage atonal dans la compo se mélangeant à mon idée??? Ou quelque chose du style?

      Les idées sont les biens venues
      je conçois que le niveau soit plus élever car il demande des connaissances d'écritures, d'harmonies, ... Mais. Je pense qu'il y a pas mal de talent chez les AKIENS. Je suis partant pour ton projet deb76, si d'autres suivent ça serait avec bonheur pour moi.
      qui serait partant à part nous deux?
      Dernière modification par neok, 18 janvier 2014, 20h55.
      https://soundcloud.com/neok-1

      Commentaire


      • #4
        Un bon début de discussion... atonale.
        En disant ça je m'aperçois que cette notion d'atonalité m'évoque que des dissonances, un rapport conflictuel entre les notes, j'imagine que Deb n'entend pas ça de la même façon.
        http://www.varranger.com

        Commentaire


        • #5
          Il faudrait peut-être la définir si on veut tous parler le même langage
          Dernière modification par deb76, 19 janvier 2014, 00h49.
          Kurzweil - Moog - Arturia - Modulars


          Commentaire


          • #6
            Neok a écrit : C'est une proposition + pour ouvrir la discussion a d'éventuels convergences. L'atonalité en soit ne me dérange pas, on peut voir s'il y a d'autre AK preneur ( auquel cas ben allons y ) Mais j'ai peur que l'on ne fasse ce concours qu'à 2 ...
            Peut être peut t'on faire évoluer les "spécificités" permettant d'aller autant dans l'atonalité que vers d'autres horizons? Ou plus difficile prévoir un passage atonal dans la compo se mélangeant à mon idée??? Ou quelque chose du style?
            Les idées sont les biens venues
            je conçois que le niveau soit plus élever car il demande des connaissances d'écritures, d'harmonies, ... Mais. Je pense qu'il y a pas mal de talent chez les AKIENS. Je suis partant pour ton projet deb76, si d'autres suivent ça serait avec bonheur pour moi.
            qui serait partant à part nous deux?

            BeethovenM8.JPG
            Et bien je vais peut-être vous surprendre mais je vous fais cette suggestion avec 9 notes où il y a matière à faire de la musique atonale. Ces 9 notes (do-ré-mib-fa-fa# sol-lab-la-si)
            sont incluses dans la 8e mesure du quatuor n°4 de L. Beethoven (http://erato.uvt.nl/files/imglnks/us...No.4_Dover.pdf). Ces huit premières mesures sont tout à fait intéressantes et portent en elles, le fameux accord viennois (quarte, seconde mineure, quarte augmentée) très utilisé en musique atonale. J'avoue que j'ai été très surpris en découvrant ça lors d'une courte analyse que j'ai faite avec la Set Theory (http://www.deb8076.eu/AnalyseBeethovenST/index.html). A noter qu'on retrouve, si on enlève le sol à un ensemble de 8 notes qui correspond dans sa structure intervallique à un ensemble similaire utilisé par Arnold Schoenberg dans son op.19 n°4.
            Bref, ça m'intéresse de partir sur cette base pour le moins classique pour réaliser une partition atonale mais ça laisse sur cette base classique, ça permet pour d'autres participants de choisir une autre option, tonale, en partie atonale, ou jazz.
            Mais ce n'est qu'une suggestion.
            Pour ma part, dans le cas, où celle-ci serait retenue, je partirais sur cette base :
            9-10BeethovenM8.JPG
            Dernière modification par deb76, 19 janvier 2014, 00h44.

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par Lylo Voir le message
              Un bon début de discussion... atonale.
              En disant ça je m'aperçois que cette notion d'atonalité m'évoque que des dissonances, un rapport conflictuel entre les notes, j'imagine que Deb n'entend pas ça de la même façon.
              En fait, ce qui m'intéresse dans la musique atonale, c'est son organisation, sa structure. Qu'est-ce qui fait que trois notes vont donner cette couleur atonale ? Pour ma part, l'atonalité si je pars d'une série dodécaphonique, ce qui est très abstrait en soi, c'est de voir comment je vais pouvoir la décliner tout en lui donnant un aspect musical. Sans nier, bien évidemment les dissonances, en jouant avec les timbres, les transpositions, permutations, segmentations, etc...

              Commentaire


              • #8
                Envoyé par regg Voir le message
                Il faudrait peut-être la définir si on veut tous parler le même langage
                Cela ne va pas être évident mais tu as raison de poser ce préalable.

                PS : ne sois pas étonné de lire sous ton message "Dernière modification par deb76 ; Aujourd'hui à 01h49.", j'ai fait une erreur de manipulation en entrant sans faire attention dans ton message. Désolé mais je n'ai rien modifié.

                Commentaire


                • #9
                  Est-ce que, par exemple, la musique "aléatoire" peut être considérer comme de la musique atonale ?
                  Kurzweil - Moog - Arturia - Modulars


                  Commentaire


                  • #10
                    Moi je suis partant Deb76 sur ton idée. Maintenant on pourrait limiter cette idée à la duophonie (?) ça pourrait être chouette...?
                    Regg c'est un vaste débat, Pour moi je dirais oui mais de manière basée sur le hasard... Sauf que si on détermine un nombre de note au départ cela va déterminer ton hasard...:mefie
                    Maintenant l'atonalité n'est pas basé sur le hasard...
                    Dernière modification par neok, 19 janvier 2014, 09h37.
                    https://soundcloud.com/neok-1

                    Commentaire


                    • #11
                      Envoyé par regg Voir le message
                      Est-ce que, par exemple, la musique "aléatoire" peut être considérer comme de la musique atonale ?
                      Oui, bien entendu, cela peut-être une option choisie par le compositeur. Ceci étant, l'aléatoire n'est pas forcément atonal, il peut-être tonal. Il y a cet exemple de Mozart qui jouait au dés des pages de partitions écrites - de mémoire, si je ne me trompe pas en la mineur. Sinon, on pense à John Cage qui s'inscrit dans une recherche autour du hasard et de l'indétermination à partir de "Music of changes", il a aussi utilisé le Yi Ching (http://darbydiary.blogspot.fr/2008/10/john-cage.html), sinon, il y a ce Pdf que trouve intéressant sur le hasard : (http://home.att.ne.jp/grape/charles/...e_l_orient.pdf). Il évoque notamment Boulez qui s'est assez violemment opposé à aléatoire, mais il l'utilise toufefois d'une manière plus différente, dans le sens Mallarmé voire de Finnegan's wake de J. Joyce. Sur ce point, au niveau des influences, c'est bien expliqué ici : http://dissonances.pagesperso-orange.fr/Boulez2.html
                      En gros, dans quelques unes de ses partitions, il propose un ordre d'interprétation comme dans la 3e sonate où 5 formants peuvent être joués selon 8 possibilités, ce qui fait avec 8! factoriel 40320 de choix possibles...
                      Mais aujourd'hui, avec des outils comme Open Music, Max MSP, Ableton Live/Max for Live, rien de plus facile de faire de l'aléatoire tonal ou atonal au km, et avec un rendu très expressif car ce sont tous les paramètres qui sont "randomisés", la hauteur, le rythme, la durée, la dynamique. Perso, je me suis fait un patch pour Max MSP/Max for Live à partir des RTC Lib de K. Essl que ce dernier distribuent depuis 1993 dans Max via le forum logiciels de l'Ircam. Autechre s'est beaucoup inspiré de ses RTC mais sans jamais le créditer (http://www.essl.at/works/rtc.html#tutorial), ce que je trouve dommage.
                      Il y a ce Pdf (en anglais) de K. Essl qui fait une rétrospective de l'aléatoire en musique : http://wiki.dxarts.washington.edu/sa...27b42c99b9bf5f

                      Commentaire


                      • #12
                        Envoyé par neok Voir le message
                        Moi je suis partant Deb76 sur ton idée. Maintenant on pourrait limiter cette idée à la duophonie (?) ça pourrait être chouette...?
                        Regg c'est un vaste débat, Pour moi je dirais oui mais de manière basée sur le hasard... Sauf que si on détermine un nombre de note au départ cela va déterminer ton hasard...:mefie
                        Maintenant l'atonalité n'est pas basé sur le hasard...
                        Que veux-tu dire par duophonie ?

                        Commentaire


                        • #13
                          Envoyé par deb76 Voir le message
                          Que veux-tu dire par duophonie ?
                          Ne jouer que 2notes en même temps
                          2voies...
                          https://soundcloud.com/neok-1

                          Commentaire


                          • #14
                            Envoyé par neok Voir le message
                            Ne jouer que 2notes en même temps
                            2voies...
                            Vouais pourquoi pas mais quel est l'intérêt de cette contrainte ? Car de fait, cela suppose qu'on ne fait pas d'accords ou d'agrégats, qu'on ne peut pas jouer aussi avec les timbres, mais en revanche, c'est l'horizontal qui prime sur le vertical, mais pourquoi pas...

                            Commentaire


                            • #15
                              Ou alors une contrainte du genre : la mélodie se compose de séries comprenant chacune les douze sons . Interdit de proposer une nouvelle série avant que les douze sons n'aient été joués.
                              Un orchestre à la maison

                              Commentaire

                              Chargement...
                              X