Publicité

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Initiation à Open Music

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • #76
    @Floyer,

    Toujours aussi pointu (je me répète !! c'est l'âge !)

    Je découvre ton post, alors que je viens de bien avancer sur ce "lambda".
    (il y a des choses dans la doc de OM mais il faut savoir où aller les chercher … pas de recherche par mots clés... dommage)

    Si je traduis dans ma petite tête approximativement: c'est une fonction de fonction(s) …
    Hm Hm ça doit valoir le coup pour avoir créé ça…

    C'est tout neuf pour moi, je vais prendre le temps de regarder ….

    Envoyé par floyer Voir le message
    Supposons que tu fasses une fonction qui calcule l'intégrale d'une autre fonction... il te faudra passer la fonction en paramètre si tu ne veux pas coder en dur le choix de la fonction.
    Excellent exemple !!



    J'aime bien ces "choses" informatiques de "haut niveau" … le codage OM en graphique me plaît bien (je ne sais pas expliquer: j'ai moins de stress, peut être ..??... mon cerveau est sur autre zone ...? zone plus facile pour moi ?)
    Je n'aime pas trop coder en ligne… mais je suis un rêveur …
    (j'aimerai coder en direct avec un implant, comme dans les films ... tu vois le niveau "rêveux"... ... :shock:)

    Si la "chose graphique de haut niveau" ne fait pas ce qui me convient , alors je descend d'un ou plusieurs niveaux ... voire je programme en ligne ...

    C'est juste la façon graphique qui me convient (pour une utilisation amateure et occasionnelle, non optimale au niveau temps de calcul)... mais/et je comprend très bien que d'autres fassent autrement ...




    J'ai lu une réflexion intéressante (je ne sai splus où):
    - vers 1950, le temps de calcul, le temps d'interface, la mémoire etc... prévalaient sur le temps de l'humain devant la machine (pour simplifier: l'heure humaine coûtait moins cher que l'heure machine ...) ...
    - vers 1980-85 on pense a une souris, et des tâches qu'on choisit (par un clic)... en fait pour faire ganger du temps à l'humain, mais la machine tourne plus
    - vers ... plus tard... les fenêtres: encore pire, le processeur passe beaucoup de temps à gérer l'interface homme-machine... au détriment du calcul pur...

    Bon j'arrête mon petit "délire-rêveux".... qui est bien sûr inexact ... mais la "tendance" peut être pas ...


    Alain
    Dernière modification par Alain44, 21 décembre 2016, 17h42.
    Roland RD2000, Nord Piano 2 HP, KORG PA900
    FocusRite Scarlett 6i6, Lucas Nano 300, 2xMonitors CM30,
    MacBookPro + Logic Pro X + divers VSTs (AU), Zoom Q2n, Boss VE-5

    Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini...

    Commentaire


    • #77
      Envoyé par floyer Voir le message
      Pour le mode "lambda", il s'agit de placer sur ton patch une fonction qui ne sera pas directement évaluée. Ce qui est transmis sur le fil est la fonction elle même et non un résultat d'une évaluation. Une telle fonction ne peut être utilisée qu'avec apply pour l'évaluer. (mais on peut la passer en paramètre à un autre patch... mais in fine, il faudra un apply pour l'évaluer) Apply prend deux arguments : une fonction et une liste de paramètres qui servira pour l'appel. Si ta fonction n'admet qu'un paramètre, tu prends une liste avec cet unique paramètre : un (apply f 1) ne marche pas !

      Cela peut avoir des applications. Supposons que tu fasses une fonction qui calcule l'intégrale d'une autre fonction... il te faudra passer la fonction en paramètre si tu ne veux pas coder en dur le choix de la fonction.

      Tu peux aussi avoir une fonction qui prend un tempérament codé sous forme d'une fonction et l'applique à une liste d'accord par exemple. (Exemple plus musical!)

      L’appellation vient du lamda-calcul, qui a inspiré le lisp. En lisp, tu peux saisir (lambda (x) (+ x 1)) en guise de fonction qui ajoute 1 à son paramètre x. Cette fonction n'a pas de nom. [NB: cela marche en lisp... pas en OM, où cet exemple est considéré comme une simple liste et non une fonction]. On utilise généralement l'appellation lambda expression ou lambda fonction pour une fonction qui n'a pas de nom, même en Java alors que l'on n'utilise pas le mot-clé lambda. Cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Fonction_anonyme. Là en OM, c'est l'exception, puisqu'il y a forcément un nom.
      Cela peut avoir des applications. Supposons que tu fasses une fonction qui calcule l'intégrale d'une autre fonction... il te faudra passer la fonction en paramètre si tu ne veux pas coder en dur le choix de la fonction.
      J'ai un peu du mal à situer l'intérêt d'un tel calcul musicalement alors qu'il y a déjà un grand nombre de fonctions implantées "graphiquement" dans OM et à explorer, tester. Mais pourquoi pas. Je pense, d'ailleurs, qu'en partie, c'est ce que doivent faire les assistants de l'Ircam quand ils assistent un compositeur qui travaille sur une commande de création à l'Ircam.
      Mais l'idée, quand j'ai créé ce sujet, c'était qu'il soit abordable par tous, et surtout de démystifier l'aspect mathématique d'Open Music. Là, et désolé de le dire abruptement, mais j'ai l'impression que c'est tout le contraire et qu'au lieu d'attirer des utilisateurs potentiels, on va les faire fuir.

      Commentaire


      • #78
        @Déb,

        Envoyé par deb76 Voir le message
        Mais l'idée, quand j'ai créé ce sujet, c'était qu'il soit abordable par tous, et surtout de démystifier l'aspect mathématique d'Open Music.
        Je te rejoins dans ton objectif de sujet: initiation/vulgarisation de OM.

        D'autant que certaines fonctions de bases (midi, audio) ne sont pas très simples d'accès (pour qu'on ait du son)

        Envoyé par deb76 Voir le message
        Là, et désolé de le dire abruptement, mais j'ai l'impression que c'est tout le contraire et qu'au lieu d'attirer des utilisateurs potentiels, on va les faire fuir.
        Je suis d'accord !!
        Ne soit pas désolé, c'est abrupt et clair, et je comprend et j'aime ça (j'ai des ascendants Vikings !! )

        OM n'est pas très simple "à configurer" (son midi et son wave) mais il est très simple à utiliser au démarrage … (avec les raccourcis cités)…

        Peut être serait il bien de faire un sujet: le démarrage avec OM … (son midi wave et lien tutos basiques, pas forcément les tutos officiels souvent touffus ...) ? … je ne sais pas …

        Pour moi, OM me plaît …

        Alain

        NB: le mode "lambda" est une fonction avancée (ou très avancée, fonction de fonction). Il n'a pas sa place dans une initiation à OM.
        Il faudrait peut être hiérarchiser:
        - OM démarrage: son Midi, son Wave, quelques fonctions de base (1 ou 2 boîtes seulement, c'est la base)
        - OM intermédiaire: des programmes de bases (avec 4 ou 5 boîtes). A mon avis c'est là qu'il y aura le plus à dire ...
        - OM avancé: états (lambda et autres), fonctions audio et midi évoluées
        - OM: écriture de boîtes Lisp ...

        Ce n'est qu'une idée vague ...
        Mais le 1er point (démarrage) est essentiel.

        Alain
        Dernière modification par Alain44, 21 décembre 2016, 18h55.
        Roland RD2000, Nord Piano 2 HP, KORG PA900
        FocusRite Scarlett 6i6, Lucas Nano 300, 2xMonitors CM30,
        MacBookPro + Logic Pro X + divers VSTs (AU), Zoom Q2n, Boss VE-5

        Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini...

        Commentaire


        • #79
          Effectivement, ce n'est pas parce qu'il y a des fonctions "pointues" d'OM que le reste n'est pas facile d'accès.

          Je suppose que le passage de fonction en paramètre sert principalement en musique avec mapcar : si on fait une fonction qui traite une note, la fonction mapcar permet d'appliquer cette fonction à un accord ou une ligne mélodique sans expliciter une boucle. Ceci-dit, les fonctions usuelles d'OM (mc->n, mc->f...) prennent indifféremment des notes, accords, suites de notes, ce qui fait que cet aspect du langage est moins utile. De plus, on peut aussi dérouler une boucle usuelle si on n'est pas familiarisé avec cet usage des fonctions en mode lambda (pour prendre le terme OM).
          http://www.sinerj.org/~loyer/piano/

          It's never too late to learn to play the piano. (tip of the day)

          Côté piano : Yamaha CLP150, pianos VSL Syncron et Vienna Imperial, Garritan CFX, Bechstein Digital Grand, Ivory, Galaxy et beaucoup d’autres pianos virtuels - Côté synthé : Roland A-500 Pro, Native-Instruments Komplete 12 - Arturia V Collection 7, Korg Legacy Collection, Air Music Technology plugins, OP-X Pro II, dexed (émulateur DX7 libre), Yamaha S-YXG50 - DAW : Reaper 6, Cubase Artist 9 - Interface audio : Steinberg UR22 -
          Casque : AKG K-702

          Commentaire


          • #80
            "mapcar" est au moins dans la gamme intermédiaire, sinon "avancé"....
            Roland RD2000, Nord Piano 2 HP, KORG PA900
            FocusRite Scarlett 6i6, Lucas Nano 300, 2xMonitors CM30,
            MacBookPro + Logic Pro X + divers VSTs (AU), Zoom Q2n, Boss VE-5

            Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini...

            Commentaire


            • #81
              Alain, oui pourquoi pas pour un tuto de base. Il faut que je reprenne l'ancien et que je le fasse avec Power-Point avec une présentation conjointe vidéo et PDF. Voir de PowerPoint. Mais déjà, dans l'ancien, il y a quand même quelques principes de bases, les menus functions et classes; comment ouvrir un "player" , les touches claviers P et M, l'explication sur les durées, la notation en midi cents mais aussi en notation modulo12, les opérations de base, transpositions, visualisation avec la représentation circulaire, variations sur un même patch, l'exercice sur la série Structures Ia qui permet d'effectuer les opérations de base : transpositions chromatiques, rétrograde, inversion, inversion rétrograde, ainsi que les similitudes mais aussi différences à partir de la même série mais avec les opérations de base de la Set Theory dont la transposition Tn et TnI.
              http://www.deb8076.eu/IntroOpenMusic/Bases.html

              NB: le mode "lambda" est une fonction avancée (ou très avancée, fonction de fonction). Il n'a pas sa place dans une initiation à OM.
              Il fudrait peut être hiréarachsier:
              - OM démarrage: son MIdi, son Wave, quelques fonctions de base (1 ou 2 boîtes seulement)
              - OM intermédiaire: des programmes de bases (avec 4 ou 5 bîotes). A mon avis c'est là qu'il y aura le plus à dire ...
              - OM avancé: états (lambda et autres), fonctions audio et midi évoluées
              - OM: écriture de boîtes Lisp ...
              Honnêtement, l'audio avec Open Music, je ne m'y suis pas du tout intéressé car je le trouve trop limité. D'autant que j'ai d'autres outils. Pour l'étape intermédiaire, ok, mais pas en OM avancé car là je n'ai vraiment pas le temps de m'y consacrer tout comme l'écriture de boîtes Lisp. Pour ça, désolé, mais j'utilise Opusmodus qui me permet à partir des résultats de les insérer dans des partitions. En revanche, j'ai un grand nombre de patchs qui utilisent des fonctions pas forcément usitées donc oui, ça peut donner des pistes car ce qui m'intéresse - travail préparatoire en amont, création d'outils pour l'analyse musicale - n'intéresse pas forcément les autres utilisateurs. Mais ça peut donner des idées pour d'autres utilisateurs.

              Commentaire


              • #82
                Une de mes utilisations de mapcar

                Commentaire


                • #83
                  Je te comprend Déb,

                  Tu es arrivé à niveau qui n'est plus du tout débutant sur OM.

                  Même tes tutos (fort bien faits au demeurant sur tes sujets) ne permettent pas de "démarrer de zéro".
                  Il supposent qu'on a du son en midi (et en audio),
                  et aussi qu'on connaît les raccourcis ... (le précieux "h" !)

                  Or d'après ce que j'ai vécu, c'est bien ce "démarrage" le plus embêtant avec OM.
                  Ensuite c'est plus ludique et ça me plaît …

                  C'est le lot commun de beaucoup de logiciels qui assemblent des morceaux utilitaires … ce n'est pas un reproche, mais ça peut être gênant pour un débutant habitué à un "photoshop" ou "word", voire Musescore, ou autre …
                  Je veux dire: ça peut le dégoûter, même avant d'avoir touché au langage OM, ce qui est très dommage … (j'ai failli jeter l'éponge pour ça !!!)

                  Tous les exemples que tu cites sont très intéressants, mais:

                  1) il faut qu'on entende le son ! (midi, et/ou wave).
                  "comment ouvrir un player" ??? J'ai essayé: mais lequel, quelle version ? (ça évolue vite) et c'est AMHA un pb de OM (et d'autres).
                  2) les exemples de fonctions que tu cites sont intéressantes bien sûr. Mais est ce que le débutant (dont j'étais il y 3 jours) a envie de ces fonctions … d'autres "plus classiques" seraient les bienvenues …
                  3) après les fonctions de base, on commence petit à petit à apprivoiser OM …

                  L'audio en OM me paraît suffisamment intéressant pour l'exploiter un peu à fond… (y compris fonctions internes)
                  quitte à faire un peu ses propres fonctions …

                  A voir,

                  Nous n'avons pas les mêmes besoins, les mêmes capacités, les mêmes expériences, les mêmes envies, le même temps à consacrer, la même visualisation/intégration, la même écoute … etc … (j'abrège quand même, mais je pourrais continuer…)

                  Bien à toi.
                  Alain

                  PS: Comme dit avant, Mapcar est HS en initiation,
                  mais ton exemple est intéressant …
                  Roland RD2000, Nord Piano 2 HP, KORG PA900
                  FocusRite Scarlett 6i6, Lucas Nano 300, 2xMonitors CM30,
                  MacBookPro + Logic Pro X + divers VSTs (AU), Zoom Q2n, Boss VE-5

                  Cheminer ou arriver: quel est mon but ? La musique est un chemin infini...

                  Commentaire

                  Chargement...
                  X