Publicité

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Bruxelles 1981 : le festival électronique du Plan K

Réduire
X
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • Bruxelles 1981 : le festival électronique du Plan K

    Je mets en ligne quelques scans du programme du festival de International de Musique Electronique, Video et Computer Art qui s'était déroulé du 28 octobre au 10 novembre 1981 à Bruxelles. Le festival avait eu lieu sur plusieurs sites, le fameux Plank, le Palais des Beaux Arts, la galerie Raveinstein et le Shell Auditorium. C'était la seconde version, la première, en 1980, avait regroupé un grand nombre de créateurs belges en musique électronique. Le festival avait attiré un public très curieux et le festival fut reconduit pour sa version 1981 avec une programmation importante tant au niveau de la musique que de la vidéo expérimentale et du Computer Art. Pour la musique, les invités étaient du genre prestigieux comme John Appleton, Morton Subotnick, Donald Buchla, John Chowning, Jean-Claude Risset, etc. Certains d'entre eux comme Don Buchla avait animé un atelier. Durant toute la durée du festival, le public a pu assister des performances, des concerts Live ou de Tape Music. Le programme publié compte pas moins de 142 pages dont trois en quadrichromie présentant des oeuvres de computer Art.

    Sur Internet, je n'ai pas trouvé une quelconque trace du festival qui fut pourtant une date importante de la musique électronique belge. Dans les scans, j'ai inséré le long article du compositeur Peter Beyls qui fait l'inventaire de la création numérique et expérimentale, qui trace une véritable photographique des préoccupations de l'époque. J'ai ajouté aussi un lien sur l'histoire du studio IPEM du département musicologie de l'Université de Gand. Dans une conférence donnée le 2 mai 2002 à l'Université Lille 3, le compositeur Lucien Goethals rappelait que le studio avait acquis dès 1975 un EMS Synthi 100 et qu'il accueillait de nombreux compositeurs de toutes nationalités, dont Peter Beyls. Enfin, j'ai ajouté le programme et la biographie des compositeurs qui avaient participé du vendredi 27 et samedi 28 novembre 1981 au Centre Culturel de la communauté française à Paris pour deux soirées intitulées Reflet Belge :

    http://www.deb8076.eu/PDF/FestivalPlanK.pdf
    Dernière modification par deb76, 24 mars 2016, 14h42.
    http://www.deb8076.eu/BioexpressDeb76/index.html

  • #2
    Merci Deb pour ce témoignage. C'était la belle époque pour nous en Belgique :-)... Mais j'avais 1 ans,... Dommage, j'aurais aimé voir et entendre çe qu'il se faisait à l'époque.

    Ludo

    Commentaire


    • #3
      Moi, je m'en souviens bien !
      A l'époque, j'étais stagiaire à l'ACME. On y faisais ses classes de musique électronique sur un EMS AKS ..
      Je me souviens aussi de l'installation de Leo Kupper : les sons étaient déclenchés pas le public déambulant au travers de la salle où des dizaines de cellules captaient les passages, et les sons revenaient par d'autres dizaines de haut parleurs.. Superbe.
      Korg MS 20 en double, SQ 10, PS 3100, DSI PEK, M-Audio 49, Roland TR 606, Midas Venice F32, etc..

      Commentaire


      • #4
        Envoyé par VCO Voir le message
        Moi, je m'en souviens bien !
        A l'époque, j'étais stagiaire à l'ACME. On y faisais ses classes de musique électronique sur un EMS AKS ..
        Je me souviens aussi de l'installation de Leo Kupper : les sons étaient déclenchés pas le public déambulant au travers de la salle où des dizaines de cellules captaient les passages, et les sons revenaient par d'autres dizaines de haut parleurs.. Superbe.
        Merci à vous deux, à mister_ludo et à toi. Ce fut un grand moment ce festival. Pour ma part, je l'ai connu dans l'intérieur grâce à André Stordeur (lire l'article du Soir) qui tout comme moi avait suivi le stage de 40 jours de l'Ircam durant l'été 1981. Et comme j'habitais Lille à l'époque, que je venais de créer le Groupe de Création des Musiques Contemporaines de Lille, j'étais souvent à Bruxelles, ville que j'ai toujours aimée. Comme la Belgique, d'ailleurs. Il y a eu en 1982 un troisième festival, que j'ai couvert là en tant que journaliste pigiste. Mais il était beaucoup moins ambitieux que celui de 1981. En revanche, j'ai le souvenir que nous avions été reçu royalement par l'équipe du festival. Elle avait négocié pour accueillir les musiciens, compositeurs et journalistes avec le vieux Palace du centre ville, l'hôtel Métropole. On sentait battre la nostalgie de la vieille Europe.

        Sinon, j'ai bien le souvenir de l'installation de Leo Kupper. C'était étonnant effectivement, tout comme la machine de Salvatore Martirano... Tu évoques l'Ems Aks, pour ma part, j'ai racheté celui d'André Stordeur qui partait aux Etats Unis rejoindre Morton Subotnick qu'il avait rencontré lors du premier festival et qu'il avait revu à l'Ircam durant le stage d'été : http://www.d758076.eu/crbst_39.html et ce à un prix décent bien loin de ce qui se pratique aujourd'hui. Une belle machine mais plutôt versatile. En revanche, c'est un outil pédagogique sans pareil pour apprendre la synthèse modulaire.
        http://www.deb8076.eu/BioexpressDeb76/index.html

        Commentaire


        • #5
          Aaaah, en plus tu nous parles du Métropole, nostalgie : cette même année, je pense, j'y ai pris un verre avec le groupe Kraftwerk ! Ils étaient perdus, et cherchaient un coin typique, après leur concert. Ils ont adoré cette ambiance "désuète" de palace des années 50 : exactement dans leur thématique.
          Pour ce qui est du AKS, bien d'accord avec toi : l'outil d'apprentissage idéal, mais tellement hors de portée à l'époque, mais aussi maintenant.
          Quelle machine peut proposer une réverb que l'on peut titiller d'un petit choc sur le côté ?

          Quant à Leo Kupper, je me souviens que, en dehors de la salle prévue, il n'aimait pas trop que j'aille jeter un coup d'oeil dans l'arrière salle, où étaient les générateurs..

          Bien, il reste à lancer la 4éme édition de ce festival, non ?

          bàv

          VCO
          Korg MS 20 en double, SQ 10, PS 3100, DSI PEK, M-Audio 49, Roland TR 606, Midas Venice F32, etc..

          Commentaire


          • #6
            VCO a écrit :
            cette même année, je pense, j'y ai pris un verre avec le groupe Kraftwerk ! Ils étaient perdus, et cherchaient un coin typique, après leur concert. Ils ont adoré cette ambiance "désuète" de palace des années 50 : exactement dans leur thématique.
            Ce sont des moments qu'on n'oublie pas. Pour le Metropole, ils n'ont pas dû être déçus.[/QUOTE]

            Pour ce qui est du AKS, bien d'accord avec toi : l'outil d'apprentissage idéal, mais tellement hors de portée à l'époque, mais aussi maintenant.
            Quelle machine peut proposer une réverb que l'on peut titiller d'un petit choc sur le côté ?
            Oui, tout à fait. L'Ems Synthi AKS, je l'ai gardé 13-14 ans puis je m'en suis séparé, je souhaitais quelque chose de plus, allez disons-le musical, un synthé qui serait fou au niveau de ses possibilités mais qui serait fidèle au niveau de la restitution du timbre que j'avais trouvé. J'ai pris un Yamaha SY99.
            Mais avec l'arrivée des plugins, je me suis intéressé aux émulations de l'Ems Synthi Aks. Il y en a certaines d'entre elles qui sont pas mal. Ma préférée étant celle de Ludwig Rehberg, mais le kx-synth X16 qui est libre, plutôt basé sur le VCS3, est excellente aussi, ce n'est pas qu'une copie, il y a pas mal de possibilités dont celle de pouvoir accorder chacun des trois oscillateurs dans un tempérament microtonal, avec disons l'osc1 en normal, l'osc 2 en quart de ton et le l'osc 3, s'il ne module pas, en 8e de ton. On obtient d'étonnantes sonorités, avec le frottement dû à la microtonalité.
            http://www.deb8076.eu/BioexpressDeb76/index.html

            Commentaire


            • #7
              Envoyé par deb76 Voir le message
              VCO a écrit :
              Ce sont des moments qu'on n'oublie pas. Pour le Metropole, ils n'ont pas dû être déçus.

              Oui, tout à fait. L'Ems Synthi AKS, je l'ai gardé 13-14 ans puis je m'en suis séparé, je souhaitais quelque chose de plus, allez disons-le musical, un synthé qui serait fou au niveau de ses possibilités mais qui serait fidèle au niveau de la restitution du timbre que j'avais trouvé. J'ai pris un Yamaha SY99.
              Mais avec l'arrivée des plugins, je me suis intéressé aux émulations de l'Ems Synthi Aks. Il y en a certaines d'entre elles qui sont pas mal. Ma préférée étant celle de Ludwig Rehberg, mais le kx-synth X16 qui est libre, plutôt basé sur le VCS3, est excellente aussi, ce n'est pas qu'une copie, il y a pas mal de possibilités dont celle de pouvoir accorder chacun des trois oscillateurs dans un tempérament microtonal, avec disons l'osc1 en normal, l'osc 2 en quart de ton et le l'osc 3, s'il ne module pas, en 8e de ton. On obtient d'étonnantes sonorités, avec le frottement dû à la microtonalité.[/QUOTE]

              En complément :
              Aujourd'hui, travaillant plus sur Mac que sur PC, ma préférence pour une émulation de l'Ems Synthi Aks va au Xils 4 qui regroupe deux VCS3 et qui est vraiment une très belle émulation pour la synthèse, mais surtout à l'application iVCS3 sur l'Ipad dont je ne me lasse pas. Pris par la programmation de la matrice, du double séquenceur de l'Aks, les réglages où la moindre variation y compris infime influe sur l'évolution d'une séquence - tous les paramètres peuvent-être saisis manuellement avec une précision au centième, notamment au centième d'Hz - j'en oublie très rapidement que je suis sur une tablette. En plus, je peux l'emmener partout avec moi.
              http://www.deb8076.eu/BioexpressDeb76/index.html

              Commentaire

              Chargement...
              X