Publicité

Annonce

Réduire
Aucune annonce.

Nord Stage 3 - Comment activer le "transpose" par midi ?

Réduire
X
 
  • Filtre
  • Heure
  • Afficher
Tout nettoyer
nouveaux messages

  • jbernades
    a répondu
    En effet ! Même pas besoin de tant d'écarts !
    Il suffit d'écouter une sonnerie de trompette militaire (généralement en Sib) et de la jouer en Do ...:surpris
    C'est surprenant comme l'oreille est habituée, pour ce genre de sonnerie à la tonalité de la trompette ....lol
    Vous m'ferez 2 jours de corvée de patates ca vous apprendra a vous foutre de n'ote gueul':boire

    Laisser un commentaire:


  • ballade
    a répondu
    Envoyé par captain.cookie Voir le message
    Un autre truc, c'est que quand tu arrives en jam, ca te permet de decouvrir ou se trouve la fonction transpose sur pas mal de claviers differents !

    Fred, -2
    :razz

    Laisser un commentaire:


  • captain.cookie
    a répondu
    Je rajoute que sur le Nord, tu peux transposer direct par octave sur les moteurs de son avec un simple bouton et que la fonction transpose globale est super accessible et tellement tentante !!!

    Fred, pro suedois

    Laisser un commentaire:


  • captain.cookie
    a répondu
    J'utilise la fonction transposition tres souvent.
    Au debut, c'etait par faignantise, mais c'est surtout que souvent, on change de chanteur/se et on doit changer la tonalite et j'ai mes reperes avec l'experience precedente.
    Question de facilite aussi.

    Neanmoins, se forcer a jouer dans des tonalites compliquees permet de developper son jeu, de sortir de sa zone de confort et qq part de progresser.

    Un autre truc, c'est que quand tu arrives en jam, ca te permet de decouvrir ou se trouve la fonction transpose sur pas mal de claviers differents !

    Fred, -2

    Laisser un commentaire:


  • ballade
    a répondu
    Envoyé par jbernades Voir le message
    Re Hello

    Je suis d'accord, il faut travailler plus pour transposer moins! Mais bon quand on est pas super doué... hé ben merci la technique tant que ça pollue pas plus.
    De toute manière, il y a des morceaux qui t'obligeront à travailler car ils passent d'une tonalité à l'autre ! Exemple .... : "La mer " de Charles Trenet qui change 3 fois de tonalité ou encore, le passage de Do en Dom qui est beaucoup plus fréquent qu'on ne le croit.
    Là, le bouton transpose n'aide pas ....

    Laisser un commentaire:


  • ballade
    a répondu
    Envoyé par jbernades Voir le message
    ...

    Et puis je ne sais pas si vous avez remarqué, mais des transpositions avec trop d’écart ça changent la couleur du morceau. J'ai tendance à penser qu'on ne joue pas exactement de la même manière en DO ou en FA#. Çà sonne différemment.
    En effet ! Même pas besoin de tant d'écarts !
    Il suffit d'écouter une sonnerie de trompette militaire (généralement en Sib) et de la jouer en Do ...:surpris
    C'est surprenant comme l'oreille est habituée, pour ce genre de sonnerie à la tonalité de la trompette ....lol

    Laisser un commentaire:


  • jbernades
    a répondu
    Re Hello
    Super post qui va au-delà de la technique.
    Je pense qu'on sera tous d'accord pour dire que si on en a les capacités, c'est bien mieux de jouer sans transpo.
    Comme on l'a dit dans un autre message, t'as pas l'air couillon quand tu tombe sur un vrai piano (un grand queue de 10 m de long) dont tu ne peux même pas profiter.
    Et puis je ne sais pas si vous avez remarqué, mais des transpositions avec trop d’écart ça changent la couleur du morceau. J'ai tendance à penser qu'on ne joue pas exactement de la même manière en DO ou en FA#. Çà sonne différemment.
    Je suis d'accord, il faut travailler plus pour transposer moins! Mais bon quand on est pas super doué... hé ben merci la technique tant que ça pollue pas plus.

    Laisser un commentaire:


  • kikiclavier
    a répondu
    Mais au niveau clavier, j'ai déjà transposé les racks pilotés par le clavier maître, pour avoir une octave plus haut sur telle nappe, ou plus basse sur telle autre nappe.

    Laisser un commentaire:


  • lekanut
    a répondu
    :coucou merci mon Kiki!

    C'est sur les chanteurs on leur transpose a leur mesure c'est la moindre des choses

    Laisser un commentaire:


  • kikiclavier
    a répondu
    Hello.

    Je réponds par rapport à mon expérience.
    Tôt ou tard, on est amené à transposer.

    Etant d'une école assez lointaine, au clavier, j'ai la fâcheuse habitude de jouer les morceaux dans la tonalité originale de la partition, quelle qu'en soit la tonalité.
    La véritable difficulté est qu'on ne sait pas forcément quelle est la tonalité originale.

    Et quand je jouais du saxophone, c'est moi qui transposait, pas le clavier, soit en écrivant ma partie Mib ou Sib, soit en transposition à vue. En bal, je faisais de la transposition à vue dans les 2 tonalités.

    Il y a des cas où la transposition s'avère nécessaire, en dépit des qualités de l'interprète et pour des raisons particulières.
    Dans mon groupe de rock, à part un titre de Johnny en +2, tout est joué dans la même tonalité que celle des titres originaux.
    Et si le Nord Stage 3 permet l'enregistrement de la transposition dans les presets, l'orgue Hammond ne le permet pas. On transpose le clavier complet pour la circonstance.
    A signaler que le Mininova doit être transposé entièrement, car les presets ne conservent pas ce paramètre, comme l'orgue Hammond.

    Les ceux & les ceusses qui m'ont amené à transposé au clavier sont :
    - les chanteurs(ses)
    - les guitaristes

    Chanteurs (ses) :
    - légère transposition de +1 ou -1 à cause d'une note qui accroche en haut (ou en bas) alors que l'extrême inverse passe bien avec une réserve certaine. C'est chose normale. Exemple : With or without you de U2, Starlight de Muse. Mais sur des titres comme celui de Peter Kinsbery (Only the very best) ou Balavoine, là, le chanteur est coincé quelle que soit la tonalité.
    - transposition assez marquée comme dans mon duo LaBuLLe (maintenant en sommeil et en attente d'une nouvelle chanteuse) avec des titres en +4 et d'autres en -5.... avec des trucs changeant dans le même morceau... éh oui : problème auditif, ou interprétation à la ouane-euguène sans vouloir faire d'effort. Là, il faut passer par un prof de chant pour progresser ou un toubib, sinon ce n'est plus possible et c'est la galère et le résultat est forcément aléatoire.
    - en jam : sollicité par une chanteuse qui me donne SA grille, pas d'autre choix pour moi que de m'adapter, mais je ne transpose pas, je joue ce qui m'est présenté.

    Guitaristes :
    - à cause de ce qu'ils appellent des accords "ouverts" dans une certaine tonalité et qui ne produisent pas la même chose dans une autre tonalité. Je le comprends aisément.
    - parce qu'ils connaissent le morceau dans une tonalité particulière et qu'ils ne font pas l'effort. Je pense qu'on doit bosser son instrument, et là, c'est une bonne okkaze de le faire, ne serait-ce que pour se tirer soi-même vers le haut et ne pas tirer les autres vers le bas. L'effort doit venir de soi et pas des autres.
    Le guitariste avec lequel je travaille actuellement n'a jamais mis de capo. Il refait sans cesse ses gammes et transpose. C'est un super bon. Et son travail est d'autant plus remarquable qu'on ne répète jamais. C'est la balance qui nous sert de répète, donc une fois avant la soirée.

    Dans une asso où nous avions un violon et une accordéoniste avec l'oreille absolue, c'était incontournable : morceaux tels qu'ils étaient écrits. L'oreille absolue semblait plus gêner l'accordéoniste qu'autre chose, car elle perdait ses repères.
    J'ai joué de l'orgue dans une église pendant quelques temps dans dans les années 75 à 80, je jouais tel quel, et la chorale avait ses parties transposées pour les barytons notamment. En plus, un grand orgue à tuyaux ne disposait (et ne dispose toujours pas ?) de tels dispositifs.
    Et sur un remplacement ou un renfort, on s'adapte d'autant plus.

    C'était ma contrib liée à ma maigre expérience assez marquée par une période vintage où l'effort devait venir de soi pour s'adapter aux autres, sinon on ne restait pas dans le groupe. Cela impacte ensuite forcément la suite, donc une manière de travailler et de penser.
    Dernière modification par kikiclavier, 22 septembre 2019, 13h24.

    Laisser un commentaire:


  • lekanut
    a répondu
    :pong

    Laisser un commentaire:


  • ballade
    a répondu
    C'est vraiment un moyen de confort mais je te rassure, j'ai déjà joué en live devant 5000 personnes une grille qu'on me mettait sous les yeux que je n'avais jamais vue et ça ne me pose pas trop de problèmes ....lol (si ce n'est pas le niveau 6 des connaissances en jazz vu ici dernièrement :surpris )

    Laisser un commentaire:


  • lekanut
    a répondu
    Ouaip, mais merci pour ta réponse, c'est intéressant de confronter nos visions :coucou

    Laisser un commentaire:


  • ballade
    a répondu
    Je pense que l'on vient d'écrire nos post simultanément .... lol lol

    Laisser un commentaire:


  • ballade
    a répondu
    Tout dépend du niveau du musicien et de l'instrument que l'on emploie !
    Si l'instrument ne permet pas la transposition, le problème est résolu ! Il faut travailler dans la tonalité requise ! Si l'instrument le permet, pourquoi pas !
    C'est comme dire aux guitaristes qu'ils feraient mieux d'apprendre leurs gammes plutôt que d'employer un capodastre.lol
    D'autre part, certains sont de vrais pros de l'harmonie et d'autres, ne connaissent quelquefois que la gamme de Do ....:noidea
    On peut donc comprendre que l'utilisation du bouton "transpose" est assez fréquente.

    Pour ma part, je joue dans toutes les tonalités mais je n'aime pas la position générale des mains si l'on joue sur les tonalités de "bémols" ! Certains préfèrent ça et je le comprends mais .... moi, je préfère la position des doigts dans les gammes de dièses! lol Donc, même si je suis capable de jouer dans toutes les gammes, je m'arrangerais souvent pour transposer. Je jouerai en mi transposé plutôt qu'en mib.
    Si en plus, je joue une partie très technique dans une tonalité qui m'a demandé des heures de boulot pour l'apprendre et que l'on me demande de transposer, je fais le fainéant et j'emploie la technique pour arranger l'affaire ! (Certains doigtés sont d'ailleurs moins aisés dans certaines tonalités).
    J'accompagne certains morceaux régulièrement avec des chanteurs différents et c'est quand même plus facile de les transposer que de jouer régulièrement le même morceau dans différentes tonalités.

    Le plus délicat, est à mon sens, de transposer si on a l'oreille absolue ! Entendre un "ré" (ou une autre note) quand on joue un "do" doit faire mal.
    J'ai une amie, qui n'arrive pas à rester à côté de mon clavier quand je joue .... ça la dérange de voir mes mains et d'entendre d'autres notes ! lol

    Laisser un commentaire:

Chargement...
X